Maître Mạnh Hoàng

Matre Mnh HongHistorique du Maître Mạnh Hoàng
(1938-1967)

• Ceinture blanche suprême (1996)
• Ceinture rouge 1er degré (1964)
• Président de la Commission des relations extérieures, membre fondateur du premier Conseil des maitres du Vovinam VVD en 1964.

Maître Mạnh Hoàng de son vrai nom Phùng Mạnh Chữ, avait débuté dans Judo avec le Professeur Phạm Lợi, qui était l’un des maîtres pionniers et célèbres dans le monde des arts martiaux au Vietnam, ayant participé à de nombreux chamionnats au Vietnam vers la fin des années 1950.

En 1960, Maître Mạnh Hoàng commençait à pratiquer le Vovinam Viet Vo Dao sur les conseils de son meilleur ami, Maître Trần Huy Phong. Grâce à ses bases très solides dans le judo et aux enseignements directs et spéciaux de Maître Trần Huy Phong, Maître Mạnh Hoàng avait franchi rapidement le niveau moyen dans le Vovinam Viet Vo Dao.

En dehors de ses activités dans les arts martiaux, il enseignait les mathématiques et la physique-chimie dans les lycées de Saigon. De ce fait, avec un nombre de ses collègues enseignants comme les professeurs : Trần Huy Phong, Hoàng Quân, Đinh Đức Mậu, Nguyễn Văn Cường, Phan Quỳnh, Nguyễn Xuân Thiều, Mai Trung Hoa... ensemble, ils avaient créé le Centre pédagogique pour le Grand Public en 1961.

C’était une organisation pédagogique et sociale ayant pour objectif de développer et de propager la culture et l’art martial vietnamien. A travers cette structure, Maître Mạnh Hoàng avait ouvert de nombreux centres et enseignait gratuitement ou moyennant une somme symbolique pour les élèves issus des milieux pauvres de Saigon et de Gia Định. Maître Mạnh Hoàng enseignaitles matières culturelles, des révisions des programmes pour les examens du brevet et du baccalauréat et dispensait des cours de Vovinam Viet Vo Dao, le soir.

En fin de semaine, il y avait aussi des cours spéciaux réservés pour les enseignants du Centre sous la direction de Maître Trần Huy Phong. U début, il y avait le lycée Ánh Sáng de la rue Phan Đình Phùng, puis avec le développement, d’autres centres avaient vu le jour dans les lycées Trần Quốc Tuấn (rue Trần Quí Cáp), Saint Thomas (rue Trương Minh Giảng), Trí Đức (rue Cao Thắng), Việt Nam Học Đường (rue Đặng Tất)...

Le temps de travail de Maître Mạnh Hoàng était réparti de façon très scientifique. Il n’y apas de perte de temps, tout est bien organisé et les résultats étaitent au rendez-vous. Il s’occupait de tous ses élèves avec sincérité, les considérant comme des membres de sa famille.

Maître Mạnh Hoàng était très généreux. Une partie de son salaire d’enseignant était réservée pour les dépenses du Vovinam Viet Vo Dao et pour aider ses disciples dans les moments difficiles.

Doté d’une capacité oratoire, d’un grand charisme, d’un esprit noble et non lucratif, d’une sincérité dans le comportement , Maître Mạnh Hoàng était aimé de tous ses élèves que ce soit du milieu scolaire ou celui du Vovinam Viet Vo Dao.(Annotation 1)

Sur le plan du développement du Vovinam Viet Vo Dao, Maître Mạnh Hoàng avait toujours conseillé et encouragé ses élèves du milieu scolaire à pratiquer le Vovinam Viet Vo Dao. De ce fait, le mouvement Vovinam Viet Vo Dao dans le milieu scolaire connaissait un grand engouement dans la période d’interdiction par le régime Ngô Đình Diệm. Grâce à ces efforts de développement que le Vovinam Viet Vo Dao avait pu formé des maîtres, des instructeurs, issus du milieu scolaire, qui sont devenus célèbres plus tard comme: Lê Công Danh, Trần Văn Bé, Trần Huy Quyền, Nguyễn Văn Thông, Nguyễn Xuân Ngọc, Nguyễn Văn Hoàn, Trần Văn Trung... tous étaitent des élèves des cours de mathématiques, physique-chimie des professeurs Mạnh Hoàng et Trần Huy Phong dans la décennie de 1960

Sur le plan social, en 1961, Maître Mạnh Hoàng était une des personnalités clés dans les démonstrations d’arts martiaux du Centre Pédagogique pour le Grand Public, dans les congrès de Vovinam Viet Vo Dao et durant les 3 jours de présentation et de divertissement par des activités culturelles ayant pour objectif de recueillir des fonds pour aider les victimes de l’inondation des régions du Sud Est du Vietnam. Toutes ces activités avaient eu beaucoup de succès et ont reçu des félicitations de nombreuses médias (journaux, radios…) qui créaient une bonne réputation pour le Vovinam Viet Vo Dao dans le grand public du sud Vietnam.

Lorsque le Vovinam Viet Vo Dao avait eu l’autorisation de reprendre ses activités en 1964, Maître Mạnh Hoàng avait créé une organisation pour la jeunesse, ayant pour nom, les Jeunes de l’art martial du Vietnam (Thanh Niên Võ Đạo Việt Nam) pour effectuer des démonstrations et développer le Vovinam Viet Vo Dao sur tout le Vietnam. Le nom de cette organisation avait suggéré plus tard le changement de dénomination du Vovinam pour devenir Vovinam - Việt Võ Đạo.

En 1964, il occupait la fonction de Président de la Commission des relations extérieures du premier Comité directeur du Vovinam Viet Vo Dao. Par sa modestie, sa fermeté, son caractère accueillant, il avait pu créer des relations avec des personnalités des organisations de l’époque comme : Lions Club, Rotary Club, Le syndicat des Ecoles (Hội Liên Trường), la Franc-Maçonnerie (Hội Tam Điểm), les associations et amicales...


Maître Mạnh Hoàng avait pu introduire le Vovinam-Việt Võ Đạo dans le programme scolaire du ministère de l’Education en 1965, à commencer par les 4 lycées pilotes de Saigon : Chu Văn An, Trưng Vương, Cao Thắng, Gia Long (actuellement Nguyễn Thị Minh Khai) et Pétrus Ký (actuellement Lê Hồng Phong), puis plus tard les lycées publics comme Cao Thắng, Nguyễn Trãi, Võ Trường Toản, Lê Văn Duyệt, Trần Lục, Hồ Ngọc Cẩn, Mạc Đỉnh Chi... C’était aussi grâce à ses efforts que le Vovinam-VVĐ était enseigné dans la Police nationale du Sud Vietnam en 1966.

C’était encore grâce à ses compétences diplomatiques que Maître Mạnh Hoàng avait pu en 1965, acquérir une grande propriété pour le Vovinam Viet Vo Dao afin d’y établir le Centre d’entraînement Hoa Lư au stade Hoa Lư dans le premier arrondissement de Saigon.

A la fin de l’année 1967, Maître Mạnh Hoàng était décédé subitement. Au début, ayant de la fièvre à des moments irréguliers, il pensait que ceci était dû à un léger coup de froid et il ne faisait pas trop attention. Il allait se reposer au bord de la mer, au Cap Saint-Jacques, en pensant que l’air marin lui fera du bien par rapport à la forte chaleur de Saigon qui, selon lui, était la cause de ses moments de fièvre. Les maîtres Trần Huy Phong, Phan Quỳnh et un des amis du Maître Mạnh Hoàng, monsieur Nguyễn Văn Tụ, l’accompagnaient. Mais au Cap Saint-Jacques, son état s’était empiré. Maître Trần Huy Phong décida de l’emmener à l’hôpital militaire australien (Bệnh viện Dã chiến quân đội Úc Đại Lợi) au Cap Saint-Jacques. Maître Mạnh Hoàng était inamimé durant les examens et décéda. Suite aux résultats des examens que les médecins avaient décelé que Maître Mạnh Hoàng était atteint par 2 maladies graves : la fièvre typhoïde et le diabète aigü qui, n’ayant pas été soignées à temps, étaient la cause de son brusque décès.

Maître Mạnh Hoàng était décédé jeune (avant l’âge de 30ans) mais il avait laissé au Vovinam Viet Vo Dao une grande empreinte. En plus de ses contributions il avait de la passion pour le Vovinam Viet Vo Dao et un grand patriotisme. Grâce à ses talents diplomatiques, il avait pu rassembler de grandes personnalités du Vietnam pour aider le développement du Vovinam Viet Vo Dao. Son décès avait fait l’objet de grands récits médiatiques relatant toutes ses grandes contributions.

Son enterrement avait été célébré selon les rituels du Vovinam Viet Vo Dao avec la présence de nombreuses personnalités des différents milieux (scolaires, arts martiaux, religieux, associations et amicales,…) du Vietnam comme à l’étranger.

Maîte Mạnh Hoàng est une étoile étincelante du Vovinam Viet Vo Dao. Sa disparition est une grande perte pour le Vovinam Viet Vo Dao et pour la société vietnamienne.


(Annotation 1) : Témoin - Maître Nguyễn Văn Thông (Melbourne – Australie) extrait du texte « Mỹ-Gia Du Ký – 2001 », à propos de Maître Mạnh Hoàng

“ … Maître Mạnh Hoàng fait partie des personnes qui ont contribué considérablement au développement du Vovinam Viet Vo Dao durant la décennie 1960. C’est grâce à ses efforts que le Vovinam Viet Vo Dao avait connu un essor fulgurant. C’était un homme plein de douceur, simple, tolérant, nous considérant comme des membres de sa famille. Il était aussi un excellent diplomate et avit acquis facilement la sympathie de ses interlocuteurs. Malheureusement, il vait suivi les traces du Maître Fondateur, alors qu’il na’vait pas encore atteint ses 30a ans. Il formait, avec Maître Trần Huy Phong une paire inséparable, de jeunes talentueux. Grâce à leurs contributions que le Vovinam Viet Vo Dao était entré dans le programme d’enseignment scolaire, dans les programmes d’entraînement de la Police nationale. A cette époque, nous les comparons comme la main gauche et la main droite, comme le âm(yin) et le dương (yang). Il nous emmenait partout pour effectuer des démonstrations pour encourager le mouvement Vovinam. Il répétait sans cesse « le vietnamien apprend l’art martial vietnamien » ou « supporter la douleur pour pouvoir la mépriser ». Le t-shirt avec les lettres Việt Võ Đạo au dos, avait été créé lors de la démonstration artistique pour rcueillir les fonds au secours des victimes de l’inindation au sud est du Vietnam … “

Les Grands Maîtres

Maître fondateur Nguyen Loc

Maître fondateur Nguyen Loc

Le Maître Nguyen Lôc est né en 1912 (soit le 8 avril du calendrier lunaire) dans le village de Hau Bang, district de Thach That, province de Sòn Tày au nord du Vietnam. Cette région étant bordée de montagnes, le Maître Fondateur pouvait observer les fêtes montagnardes. Dans ces fêtes, se déroulaient des jeux de lutte où les participants devaient mettre leur adversaire « le dos à terre ». Dès son plus jeune âge, il est formé à la pratique martiale ainsi que philosophique. Sur les conseils de son maître, il parcourut le Vietnam pour compléter son enseignement auprès des Maîtres les plus compétents. Au cours de son long voyage, il recueille de précieux documents anciens, dispersés et méconnus. Le grand Maître Nguyen Lôc n’avait de cesse de chercher, d’apprendre et d’étudier …

Lire la suite

Maître Lê Sang

Maître Lê Sang

Biographie de Maître Lê Sáng (1920-2010) ceinture16 § Maître Patriarche Lê Sáng, né en 1920, a débuté dans le Vovinam VVD en 1940 à Hanoi Vietnam. § Il assurait les fonctions de Patriarche depuis 1964 jusqu’à 1986 et de 1990 jusqu’à sa mort (2010) § Il est décédé le 27/09/2010 au Vietnam, à 90 ans.

Lire la suite

Maître Trịnh Ngọc Minh

Maître Trịnh Ngọc Minh

Historique de Maître Trịnh Ngọc Minh (1939-1998) • Ceinture blanche suprême (2008) • Ceinture rouge 2ème degré (1973) • Directeur Technique de la région du centre du Vietnam (1967-1975). Maître Trịnh Ngọc Minh, de son vrai nom Trịnh Văn Mão, était décédé le 30 décembre 1998 (le 12 octobre de l’année du Tigre Mậu Dần) à Sài Gòn. Maître Trịnh Ngọc Minh était le fondateur du Vovinam-Việt Võ Đạo dans la région du Centre du Việt Nam. C’était un homme joyeuse, ouverte et vivante. Depuis son jeune âge, il vivait de manière autonome, travaillait pour suvenir les besoins de sa famille. Cette expérience de vie lui forgeait les vertus suivantes : la confiance, la perséverance et l’amour du travail. E

Lire la suite

Maître Trần Huy Quyền

Maître Trần Huy Quyền

Historique du Maître Trần Huy Quyền (1945-2001) • Ceinture blanche suprême (2008) • Ceinture rouge 1er degré (1989) • Fondateur du Vovinam-Việt Võ Đạo en Australie. • Vice-Président de la Fédération mondiale de Vovinam-VVĐ Maître Trần Huy Quyền avait débuté dans le Vovinam Việt Võ Đạo en 1960, dans le Centre principal du Vovinam – le centre situé sur la rue Trần Hưng Đạo, SaiGòn – dont l’enseignement était dispensé par les maîtres Lê Sáng et Trần Huy Phong. Très talentueux pour les arts martiaux, un an après (décembre 1961) il était sélectionné pour faire partie de l’équipe de démonstration à la salle Olimpic (le premier song luyện avec son condisciple Thái đen) à l’occasion d’une œuvre caritative pour recueillir des fonds au secours des victimes de l’inondation au sud est du Vietnam.

Lire la suite

Maître Mạnh Hoàng

Maître Mạnh Hoàng

Historique du Maître Mạnh Hoàng (1938-1967) • Ceinture blanche suprême (1996) • Ceinture rouge 1er degré (1964) • Président de la Commission des relations extérieures, membre fondateur du premier Conseil des maitres du Vovinam VVD en 1964. En 1960, Maître Mạnh Hoàng commençait à pratiquer le Vovinam Viet Vo Dao sur les conseils de son meilleur ami, Maître Trần Huy Phong. Grâce à ses bases très solides dans le judo et aux enseignements directs et spéciaux de Maître Trần Huy Phong, Maître Mạnh Hoàng avait franchi rapidement le niveau moyen dans le Vovinam Viet Vo Dao. En dehors de ses activités dans les arts martiaux, il enseignait les mathématiques et la physique-chimie dans les lycées de Saigon. De ce fait, avec un nombre de ses collègues enseignants comme les professeurs : Trần Huy Phong, Hoàng Quân, Đinh Đức Mậu, Nguyễn Văn Cường, Phan Quỳnh, Nguyễn Xuân Thiều, Mai Trung Hoa... ensemble, ils avaient créé le Centre pédagogique pour le Grand Public en 1961.

Lire la suite

Maître Tran Huy Phong

Maître Tran Huy Phong

Il rénove et transforme le Vovinam en Vovinam-Vietvodao, · Il rénove l'école Vovinam en la structurant en fédération nationale d'art martial, · Il crée le système de grades du Vovinam-Vietvodao · Il introduit le Vovinam-Vietvodao dans l'éducation nationale et les corps d'état (police, armée), · Il planifie rigoureusement l'étude du Vovinam et définit un programme d'enseignement officiel, · Il énonce les bases de la théorie et de la philosophie du Vovinam-Vietvodao : 10 principes fondamentaux, doctrine de l'harmonie entre la force et la souplesse, théorie de la révolution du corps et de l'esprit… · Il forme des centaines de maîtres, · Avant de s'éteindre en 1997, il crée la Fédération Mondiale de Vovinam-Vietvodao, le 1er Conseil Mondial des Maîtres et lègue de très nombreux documents à son disciple et frère Maître TRAN NGUYEN DAO…

Lire la suite